Vous êtes ici : Accueil » Blog » le handicap » Création de postes d’AESH sur 5 ans pour les salarié-e-s en CAE/CUI

Création de postes d’AESH sur 5 ans pour les salarié-e-s en CAE/CUI

D 20 mai 2016     H 12:43     C 0 messages


Les AVS ayant deux ans d’ancienneté pourront postuler sur ces nouveaux postes créés

• Sauf que "l’ancienneté" n’existe pas pour les précaires, ces deux ans en poste n’apportent aucun droit s’agissant notemment de la rémunération !

• Sauf que ces personnels ne seront pas cédéisé-e-s avant une autre période de 6 ans en CDD qui se rajoute aux deux années passées en contrat de droit privé CAE/CUI ! Une période de 8 ans "à l’essai" est intolérable.

• Sauf que ces personnels seront, en définitive, soumis au temps partiel imposé de 20 heures de travail par semaine ... C’est inadmissible.

• Pas de formations, ou réduites à des généralités ...

• Des quotas horaires qui peuvent diminuer d’une année sur l’autre au prétexte "des besoins des services" ...

• Les temps de déplacement entre un ou plusieurs établissement scolaire d’exercice "oubliés" d’être pris en charge par l’employeur,

• Les temps de déplacements entre un ou plusieurs établissement d’exercice "oubliés" par l’employeur d’être considérés comme du temps de travail,

• ETC. ...

COMMENT POUVONS-NOUS ACCEPTER DE TELLES CONDITIONS D’EMPLOI ?
C’EST LA TITULARISATION QUI EST COHÉRENTE POUR ACCOMPAGNER LES ÉLÈVES PORTEURS DE HANDICAP, PAS LA CÉDÉISATION !

NOUS REVENDIQUONS LA TITULARISATION.

Les personnes actuellement en contrat aidé pourront postuler sur ces nouveaux emplois qui vont se créer, sous réserve d’avoir exercé pendant deux ans comme accompagnant-e d’élève porteur de handicap, cela n’était pas possible au paravant puisque ces salarié-e-s ne pouvaient que remplacer un-e AESH en poste qui quittait sont poste, définitivement ou momentanément. Cela dit pour être cédéisé-e il faudra toujours avoir effectué les 6 années exigées !

Nous restons dans la pauvreté, non plus dans la précarité ! CDD = précaire, CDI = précarité terminée. Pauvreté = faible rémunération. Précarité est associé au statut administratif et pauvreté à la rémunération.

Les candidat-e-s à un poste d’AESH doivent être titulaires d’un Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES)… sauf s’ils « justifient d’une expérience professionnelle de deux années dans le domaine de l’aide à l’inclusion scolaire », comme le précise le décret. Les accompagnant-e-s ayant deux années de contrat aidé derrière eux ne sont donc pas tenus d’avoir obtenu ce diplôme, c’est comme au paravant, cela ne change pas.
À l’occasion de la Conférence nationale du Handicap, le président de la République a donc annoncé la création de 32 000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap sur 5 ans, ainsi, 56 000 contrats aidés seront progressivement transformés en 32 000 emplois d’AESH [1] au rythme de 11 200 contrats aidés par an soit 6 400 ETP d’AESH. À terme, ce seront donc plus de 50 000 emplois d’AESH qui exerceront et qui accompagneront les élèves en situation de handicap.


Voir en ligne : http://mouvement-national-precaires...

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Agenda


Rechercher


Commentaires récents